Bienvenue sur le site de la commune de Coussegrey

Village de COUSSEGREY

Dernières nouvelles de votre mairie

Mairie de Coussegrey
******



Secrétariat de mairie : lundi et jeudi - 15h 17h
Tél : 03.25.70.02.75
Email : mairie.coussegrey@wanadoo.fr

LES ASSOCIATIONS
******

- L’Harmonie l’Espérance :

25 à 30 musiciens animent quelques concerts , salle des fêtes.
Présidente : Marie-rose Trognon
Directeur d'harmonie : Daniel Mathiot

- Association de randonnée pédestre « les Dagoniots » :
Randonnée le 1 dimanche de décembre rassemble généralement 500 à 600 marcheurs amoureux de la nature


- Anim'Coussegrey

- La Société de Chasse de Coussegrey

- Amicale des Sapeurs Pompiers

Les Dagoniots
******


Venez visiter notre site :les Dagoniots

L'ESPERANCE DE COUSSEGREY
******


Fondée en 1884
Membre de la Confédération Musicale de France

Orchestre d'harmonie
13, rue Neuve
10210 Coussegrey

CONTACTS:

Marie Rose TROGNON (Présidente)
Rue des Maisons
10210 Chaource
tél :0676769904

Daniel MATHIOT (Chef de Musique)
1 route du Carron
10210 COUSSEGREY
tél :0325700062
Email: daniel-mathiot@orange.fr

Les musiciens sont à votre disposition pour animer vos manifestations:

****************************************
CONCERTS en salle, église
MESSES (à l'occasion de fêtes)
AUBADES en plein air
CEREMONIES PATRIOTIQUES
CEREMONIES OFFICIELLES
Petits DEFILES
****************************************


Composition de l'harmonie
******


CLARINETTES
POILVE Pierre, Turgy
MOREAU Marie-Claude, Crésantignes
CUVELIER Robert, Chaource
BENARD Pascal, Saint Lyé
SERGENT Christelle, Vendeuvre sur Barse

FLUTE
VILETET Céline, Les Bordes Lantages

FLUTE+PICCOLO
VILETET Eva, Les Bordes Lantages

SAXOS ALTO
BEAUDEMONT Adeline, Lignières
CHARNEY Marie, Prusy
COTTEY Eponine, Prusy
MARTIN Richard, Coussegrey
VILETET Thomas, Les Bordes Lantages
POILVE Thibaut, Turgy

SAXOS TENOR
BAYON Fanny, Chaserey
COTTEY Henri, Prusy

SAXO BARYTON
SERGENT Christian, Vendeuvre sur Barse

CONTREBASSE
MILLARD Fabien, Prusy

1ère BASSE
BEAUDEMONT Gérard, Lignières

BARYTON
JACQUINOT Michel, Coussegrey

TROMBONE
DEFRANCE Eliane, Arthonnay
COQUILLE Jean, Bernon

BATTERIE
JUILLY Ghislain, Coussegrey/Paris

BUGLE/TROMPETTE
MORISOT Roland, Coussegrey

CORNET A PISTONS
JUILLY Jean-Jacques, Coussegrey

TROMPETTE
BROSSOLETTE Freddy, Prusy
TROGNON Marie-Rose, Chaource
BAYON Marie, Chaserey
CHARNEY Matthieu , Prusy
BOULARD Fabrice, Coussegrey

DIRECTION
MATHIOT Daniel, Coussegrey

l'harmonie en Concert
******



Historique de la société de musique
******



Page en construction

Photos de l'harmonie
******



Page en construction

ANIM'COUSSEGREY
******

Bureau et membres
Assemblée Générale de janvier 2011

--------------


Président:  M.MATHIOT Daniel
Vice Président: M.BOULARD Fabrice
Secrétaire: Mme MORISOT Evelyne
Secrétaire-adjoint: Mme MARTIN Catherine
Trésorier: Mme GILLET Murielle
Trésorier adjoint: M. BRISSAUD Damien
Membre de droit: M. Le Maire : (Mme Foutrier Dominique)

---------------


Membres :
· CASTAGNOL Daniel
· DENAIN Cyril
· DIAS DOS SANTOS Antonio
· DIAS DOS SANTOS Chantal
· FOUTRIER Dominique
· FOUTRIER Michel
· GUEBLE Jacqueline
· GUENIN Jean Michel
· JUILLY Jean.Jacques
· LABBE Denise
· MANGILI Antoine
· MATHIOT Marie Claude
· PERRIN Michel
· PERRIN Suzon
· PETIT Marinette
· PRIEUR Roger
·

LES SAPEURS POMPIERS
VOLONTAIRES
******


Avec de gauche à droite : Fabrice BOULARD, Johan JACQUINOT, Sandra DENAIN, Sylvie JACQUINOT, Jacques WEBER, Jonathan PAVANT

Les manœuvres des sapeurs pompiers de Coussegrey sont mensuelles ;
elles ont lieu, en principe le 1er dimanche chaque mois;
Elles permettent de conserver et de tester l’efficacité de leurs techniques d’intervention, dans le domaine du secourisme, de l’incendie avec l’utilisation et la vérification de la bonne marche de leur matériel incendie.

LES ACTIVITES

Les activités auxquelles participent les sapeurs pompiers de Coussegrey sont diverses et assez nombreuses; elles se font soit dans le cadre de leur activité bénévole, soit dans celui de l’Amicale des Sapeurs-Pompiers Parmi ces dernières, ne manquons pas de citer le concours de pompes à bras dans lequel, les pompiers de Coussegrey ne manquent pas de s’illustrer et mettent à l’honneur la commune par leurs exploits et leur courage

Le traditionnel VIDE GRENIER qui a lieu le premier dimanche qui suit le 14 juillet


Les sapeurs pompiers en images


LA SOCIETE DE CHASSE DE COUSSEGREY
******



Composition du nouveau bureau

Président : Raymond TRUCHY

Vice-Président : Loïc PETIT

Trésorier : Jean Luc HUGOT

Secrétaire : Yannick VIAU

+ 3 membres
Didier BARRE
Jean GILLET
Antoine MANGILI

La Société est régie par la loi du 1er juillet 1901 sous le nom de
SOCIETE DE CHASSE DE COUSSEGREY

Les Activités
******

LE    C C A S


Le CCAS est un établissement public administratif rattaché à la Municipalité, mais qui possède sa propre comptabilité. Il est présidé de plein droit par le Maire de la commune ; son conseil d'administration est composé paritairement d'élus désignés par le conseil municipal, et d'habitants nommés par le Maire.


Membres élus du CCAS de la commune :
- Chantal MAISON - Daniel MATHIOT - Christine PILLON - Bruno PORTE

Membres désignés :
- Micheline GAMARD - Sylvette JACQUINOT - Marinette PETIT - Maryse PETIT


POINT LECTURE


- Salle de l’ancienne école, 1 place de la mairie
- Ouverture le jeudi après-midi à partir de 15h00 jusqu'à 18h30 (Jeux , Scrabble..)

Responsables: : Jean Marc PILLON , Evelyne MORISOT


Le Point Lecture n'est pas une association;
il a été institué par la commune en 1995 sous l'impulsion et en collaboration avec la BDP ( bibliothèque départementale de prêt ..de livres ) . Après un stage effectué auprès de la BDP, Jean-Marc PILLON et Evelyne Morisot ont été désignés en tant que bénévoles pour prendre en charge ce Point Lecture. . La commune leur a attribué le local de l'ancienne «petite école» rebaptisé pour l'occasion «salle du Point Lecture».
Depuis cette date, ce service communal n'a cessé de faire partager aux habitants du village les livres ainsi mis à leur disposition; Grâce aux nombreux dons de livres, de revues également un éventail important de lecture est offert au public ;


Photos des Expositions du point lecture

Photos repas ccas de 2015

ENTREPRISES - ARTISANS - COMMERCE
******

- Concassage Carrière de Coussegrey – route de Chaserey

_____________________________________________________________________________________


- Gillet Tavaux Public SARL, travaux publics et agricoles
- Bruno GILLET –18 gde rue et rte du gd Virey

http://www.gillet-travauxpublics.com/

_____________________________________________________________________________________


- Electricité Générale ADELEC –DOS SANTOS Antonio

( siège social 17,19 A.Briand 89700Tonnerre) 36 rue Neuve

_____________________________________________________________________________________


Le COQ au Vin : Cafe-Restaurant - 33 Grande Rue

_____________________________________________________________________________________


EARL Mademoiselle Chèvres

(http://mademoisellechevre.com)

Fromage de chèvre fermier
7 Route de Prusy 10210 Coussegrey

Horaires de vente:
Du lundi au samedi: 18h-19h
Le dimanche: 11h-12h
Assister à la traite du lundi au samedi de 17h a 18h.

_____________________________________________________________________________________


L'Atelier du Laurier Rouge ... est un espace de création, dirigé depuis son démarrage en 1993
par une artiste peintre professionelle, où sont dispensés des stages et des formations en dessin-peinture.

(http://www.laurier-rouge.com)

L'HISTOIRE
******


Decouvrez l'histoire de notre village, de son eglise, de ses habitants... etc



Un peu d’histoire


Le 27octobre 1850


…un incendie effroyable..


Le savez-vous ?

L'an mil huit cent cinquante le vingt sept du mois d’octobre à dix heures du soir un incendie effroyable a éclaté dans les bâtiments de Guéniot qui sont habités par Gueniot Arsène. Vingt sept maisons ont été la proie des flammes.
La perte peut être estimée à 150.000f


( Extrait du cahier des délibérations déposé aux archives départementales de l’Aube )



Vu l’urgence une commission du secours pour les incendiés est mise en place :
Des secours pour les incendiés furent votés (.extrait de la délibération du premier novembre 1850 )
L’an mil huit cent cinquante le Premier du mois de novembre, Les membres de la commission du secours de la commune de Coussegrey étant réunis, il a été arrêté ce qui Suit ;
1. Les Dons en blé seront distribués par tête
2. Les Dons en bois seront distribués en deux classes jusqu’à concurrence de trois personnes inclusivement par parts égales et depuis quatre et aux dépens par part égale
3. Le foin et la paille seront distribués par tête de bestiaux
4. L’argent sera distribué au prorata de la perte
5. Sont nommés distributeurs M.M Gauchot JB, Jublin Ferdinand et M.Aineaux à Coussegrey ………
La commission déclare que vu le peu de ressources qu’elle n’entend accorder des secours que pour les bestiaux existants, ceux qui n’en ont pas et qui ont perdu des fourrages et pailles recevront des secours en argent au prorata de la perte qu’ils auront faite.
La commission a rejeté les réclamations faites pour les troupeaux de moutons.
Les secours en argent seront distribués au prorata de la perte éprouvée par les incendiés après une expertise faite par l’autorité supérieure.
Mais pour subvenir aux besoins des plus nécessiteux la commission a décidé qu’un acompte de quinze francs sera accordé à chaque ménage incendié…………..


……….d’autres secours ont suivi :
Délibération du 17 décembre 1850 ……….


L’an mil huit cent cinquante, le dix sept décembre, le conseil municipal étant réuni en séance extraordinaire en vertu de l’autorisation de M. le Sous-Préfet de Bar sur Seine……..
La séance ouverte, M.le maire a exposé au conseil municipal que M.Laurent, décédé, desservant de Bernon
a par son testament olographe à la date du 8 janvier 1845, légué une somme de cent francs aux pauvres de Coussegrey…
M .le maire a soumis au conseil municipal son acceptation provisoire.
Le conseil municipal a déclaré à l’unanimité qu’il était d’avis que le legs fut accepté au profit des pauvres de Coussegrey et qu’il serait essentiel que la délivrance et la répartition en soit faite le plus promptement possible à cause de la saison rigoureuse qui se présente et surtout pour le soulagement des pauvres malheureux incendiés du 27 octobre dernier…………


Délibération du 14 juin 1851…………


L’an mil huit cent cinquante et un, le quatorze juin, le conseil municipal de la commune de Coussegrey étant réuni sous la présidence de M ; le maire ……..
La séance ouverte M le maire a exposé aux conseillers municipaux que la commission de l’Union anti-socialiste du département de l’aube avait fait aux incendiés de coussegrey un don d’une somme de trois cents francs, qu’il avait touché cette somme et qu’il invitait la commune à délibérer sur le mode de répartition de cette somme.
Le conseil municipal après avoir mûrement délibéré a décidé que cette somme serait répartie par portions égales entre tous les incendiés qui ont perdu des bâtiments tandis que ceux qui n’ont éprouvé que des pertes mobilières y participeront pour le quart des autres…………



Dans le journal de l’époque « L’AUBE « journal des intérêts de la Champagne – n° 2433 – mardi 29 octobre 1850, les faits étaient relatés ainsi:


Un incendie a éclaté dans la nuit du 27 au 28 de ce mois, à Coussegrey, commune dépendant du canton de Chaource.
Les pertes éprouvées sont considérables ; elles consistent en vingt-huit bâtiments incendiés, les uns en partie, les autres entièrement.
Le feu a commencé, d’après la clameur publique, dans l’auberge du sieur Arsène Guéniot, gendre Barat. La cause de ce sinistre est encore inconnue.
Toutes les pompes des communes voisines étaient sur place ; mais malheureusement, lorsque les secours ont pu être organisés, le feu avait déjà embrasé une masse considérable de bâtiments couvert en paille, et il n’a été possible de préserver que les côtés opposés d’une rue.



A titre indicatif : Les maisons incendiées se trouvaient , en venant de Tonnerre, à gauche en descendant la rue; l’incendie a commencé de la première maison après le chemin de Lignières et s’est propagé jusqu’en bas du village, après le restaurant actuel.
Des traces de l’incendie sont encore visibles dans certaines maisons qui n’ont pas été brulées entièrement.


En 1851 deux nouveaux incendies eurent lieu : le 23 février et le 3 mars

Extraits de délibérations conservés aux archives départementales



….Dés le début du XIXème siècle, les chaumières sont, hélas pour le pittoresque, et heureusement pour les habitants, déjà jugées et condamnées. Elles vont mettre plus de cent ans à disparaître quasi-totalement du paysage rural aubois …..



Le nombre des maisons incendiées ne cessent d’augmenter ( malveillance, négligence, mauvais entretien des fours et des cheminées ) autant de raisons pour que les préfets prennent les mesures qui s’imposent :
Entre 1840 et 1860, constatant le peu d’efficacité des lois en vigueur, les préfets , chacun pour son département, prennent des arrêtés interdisant la construction de toitures neuves en matériaux combustibles ………..
(Les documents cités et reproduits dans ces pages proviennent des archives départementales et ont été recueillis par Michel Jacquinot


EGLISE
******


Découvrer l'histoire de L'église depuis le XIIeme siècle >>



Cimetière
******


Les dates importantes dans l'élaboration du cimetière :

1840
réparation aux murs de cimetière

1874
plans du cimetière

1875-1945
concessions

1926
prévu en 1912 le cimetière de Prusy, la séparation entre les deux cimetières sera effective en 1926

1914-1928
entourage d'un monument aux morts

Presbytère
******


Les dates importantes dans l'élaboration du presbytère :

1818
demande d'autorisation des mairies des communes de Coussegrey et Prusy, remis par le culte, d'acquérir l'ancien presbytère.

1840
réparations

1881-1884
reconstruction des dépendances, réparation du presbytère, établissement d'un nouveau toit avec plus de pente

1888
location d'un logement

1957 -20 juin
vente à titre de licitation par la commune de Prusy à la commune de Coussegrey, 1/4 du presbytère (100 Frs)

Pourquoi met-on un coq sur les clochers ?


Peut être une explication ou plusieurs !

( nous déclinons toute responsabilité dans le choix de l’interprétation ! !……)

« Le coq est un animal fort et vigoureux qui surveille son poulailler et le défend. C’est pour cela qu’il a été choisi par les Gaulois comme emblème et plus tard par les Français qui le placèrent sur les clochers pour qu’il veille sur le village. »
« Le coq, dans l’art héraldique, est le symbole de la vigilance et de la fierté. En architecture, il est l’emblème des prédicateurs. Depuis le x.siècle, il est coutume de le placer, dans l’Ouest de l’Europe, sur les clochers, surmontant la croix faîtière des églises. L’animal est représenté, la tête levée, la queue retroussée et sert de girouette. »

Les Coqs : Français ou Catholiques ?

On retrouve le coq dans la mythologie et la religion et plusieurs hypothèses s’entrecroisent sur le sens qu’on lui donne et le pourquoi de sa présence dans l’univers des symboles.

Vigilance, fertilité, fierté, on prête à l’oiseau plusieurs vertus. Les folkloristes affectionnent une certaine histoire pour expliquer la présence du coq sur les clochers d’église. Après que les Vikings eurent commencé à se servir de girouettes, un des papes (on ne précise pas lequel) fut fasciné par le récit racontant que Pierre avait renié le Christ par trois fois avant que le coq ne chante. Le pape ordonna donc que l’on place sur le toit ou sur le clocher de chaque lieu de culte catholique romain un coq, rappelant à ceux qui lèveraient le regard, de faire l’impossible pour ne pas répéter l’erreur de saint Pierre.

Quant aux Français, ils ont bien failli en faire l’un des symboles officiels de la République.

le coq a une flatteuse réputation de combativité et de vaillance, des vertus dit-on bien françaises ! mais , l’instauration du coq en symbole national officiel n’a jamais dépassé le stade des velléités, malgré les tentatives au temps de la Révolution, de la monarchie de juillet et de la Troisième république. Le coq a donc été réduit à deux emplois, non négligeables, soit la symbolisation de l’excellence sportive et parfois , celle de la vaillance militaire dans quelques monuments aux morts de la Grande Guerre.

 

Le coq de Coussegrey descendu pendant la dernière réparation du clocher



Photos de l'inauguration des travaux en septembre 2005

Photos anciènnes de l'église

Mairie - Ecole : histoire du batiment
[ref Aube 35 H3 ,1171]

1840
- réparations à la maison commune [anXIII]
- réparation à l'école

1863-1864
- construction avec plan s.d.

1864
- location d'un logement provisoire pour la tenue des classes

1866
- projet d'acquisition d'un terrain pour établir les wc

1907-1908
- construction d'un préau et de privés à l'école mixte [An XIII 1908]

1958
- construction de la nouvelle école

20 juin 1873

Département de l 'aube.
Arrondissement de Bar-sur-Seine
Commune de Coussegrey

Ouverture d'une Rue

 

Depuis longtemps la nécessité se fait sentir d'ouvrir une rue qui mette en communication plus directe les habitants de la grande rue avec ceux de la rue neuve ; aucune communication autre les deux rues qui les joignent aux extrémités n'existe dans leur parcours qui est de plus de trois cents mètres pour chacune.
Le plan d'une partie du village démontrera mieux que tout ce que nous pourrions dire de la nécessité de cette percée.
Des circonstances avantageuses pour la Commune se présentent, aussi veut-elle en profiter et le tracé projeté au plan ci-joint donnera satisfaction à tous les besoins.
Un tracé direct entre les deux rues doit être considéré comme impossible à cause de l'importance des propriétés qu'il faudrait traverser et qu'à aucun prix les propriétaires ne céderaient ; pour une autre raison plus importante au point de vue de la circulation c'est que la pente qu'aurait la chaussée par une traversée en ligne droite serait presque impraticable.
La commune par suite de disposition prise pourra acquérir à l'amiable tout le terrain qui lui est nécessaire pour l'ouverture de la rue projetée.
Le tableau ci- contre donne le détail du terrain nécessaire et à acquérir pour l'ouverture e cette rue transversale.


Numero du plan du cadastre Nom du proprietaire Surface du terrain Surface du batiment Total Observations
1Roblin34.40
Cour 80.55
Jardin 89.00203.951600frs
2Vve Genet24.0024.0050frs
3Hugot123.90123.90300frs
4Philippon20.00rente viagiere 50frs
Cour 48.00
Jardin 158.45226.45
Totaux 523.9054.40578.30

Les surfaces à acquérir sont donc de 54 mètres 40 superficie de construction et de 523 mètres 90 superficie de terrain en nature de cour et de jardin, soit en totalité de cinq ares soixante dix huit centiare trois dixièmes dressé par l'architecte soussigné
Bar sur seine le 20 juin 1873


Culture du chanvre dans la région


********


Vers 1860 , très prospère (Bar s/seine)

Il était cultivé pour la production de fibres textiles qui servaient à faire de la toile des cordages etc.....

Tige de chanvre fraîche.

Au cours du rouissage, les fibres se détachent de l'intérieur de la tige (partie ligneuse) qu'on nomme alors "chénevotte".

Fibres après défibrage dans un moulin à marteaux ou broyeur.

Les meilleures terres étaient réservées.

Pour Coussegrey sa culture se faisait aux Buttes.

Il est coupé ou arraché avant la maturité des graines.


Récolte du chanvre par arrachage.


On sacrifie la graine pour obtenir une filasse de meilleure qualité.
Les fibres sont contenues dans l’écorce du chanvre;elles sont agglutinées par une matière gommeuse et résineuse dont il faut se débarrasser : C’est le but de rouissage


Rouissage du chanvre

Un grand et large fossé ,souvent rempli d’eau, se trouvant à la sortie du village route de Chaserey et s’appelant les « Roises » servait à rouir le chanvre (le faire macérer pour détacher les fibres) -le rouissoir - nom exact
Le chanvre est trempé dans l’eau, une fermentation putride démarre et décompose la matière gommo-résineuse.
Les meilleures eaux pour le rouissage sont celles qui sont presque stagnantes mais où la masse est néanmoins renouvelée lentement par un faible courant.

Le rouissage sur le pré se pratique aussi, sa réussite dépend beaucoup des conditions atmosphériques ; n’oublions pas que ces opérations avaient lieu fin août début septembre.
(archives calendrier de la bonne pratique agricole -bibliothèque de la commune)

Séchage sous forme de "huttes" composées de douze poignées et broyage du chanvre dans une brayeuse à rouleaux de fonte. Les poignées de chanvre sortant du four sont disposées sur la table et engagées entre les rouleaux.

Séchage dans un four à chanvre. Celui-ci (région du Belinois) est double contrairement à la plupart des fours de la Sarthe qui sont simples.

(Clichés La chanvrière de l'Aube)

CURIOSITES
******


Chapelle St Jacques , sortie du village , route de Prusy

 

Eglise du XII et XVI (voir dossier eglise)



Circuit PR de promenade et randonnée balisé répertorié dans l’Aube à pied ( PR numero: 22)

Photos anciènnes du village